Une coutume disparue: le treizain.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une coutume disparue: le treizain.

Message par Le Nain le Ven 9 Oct - 4:22

Cette coutume a perduré pendant quinze siècles environ et n'a disparu dans certaines provinces qu'au début du XXè siècle. On en trouve la mention dans Frédégaire qui relate la demande en mariage de Clovis au roi Gondebaud pour obtenir la main de sa fille Clotilde.

Cette coutume était appelée le treizain. Le futur marié devait remettre à sa future épouse la somme de un sou et un denier. Un sou valant douze deniers, la somme était donc de treize deniers, d'où le nom de cette coutume. A l'origine, cette somme était donnée au père de la mariée.

Comme toute coutume, celle-ci a évolué selon les régions et l'époque. Elle se transforma dans certaines contrées en douzain, qui pouvait ne pas être monétaire et être composée de douzaines de pièces de tissu.

Au Moyen-Age, le treizain passait pour être une représentation de la Cène, le Christ entouré de ses douze apôtres, mais cela ne devait pas être la raison initiale. En signe des épousailles entre le Roi et son Royaume, le souverain offrait à l'Archevêque de Reims une bourse contenant treize pièces d'or frappées pour l'occasion.

_________________
Huic superes tu qui superes successor honoris ;
Degener es si degener a laude prioris.

Epitaphe du roi Louis VII.
avatar
Le Nain
Moderateur
Moderateur

Messages : 3483
Points : 3637
Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum