des restes de soldats découverts à Douaumont

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

des restes de soldats découverts à Douaumont

Message par olivierh le Dim 18 Mar - 7:51

3000 mètres cubes de terre remués et pas un seul reste humain, alors que Douaumont a subi un grand nombre d'attaques et de contre-attaques.
Avouez-le, pour ne pas ralentir les travaux, certains ont fermé les yeux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Je connais un moyen de ne pas vieillir : c'est d'accueillir les années comme elles viennent et avec le sourire... un sourire, c'est toujours jeune
A cœur vaillant rien d'impossible
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
olivierh
Jedi
Jedi

Masculin Messages : 4089
Points : 5103
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 55
Localisation : tahiti

Revenir en haut Aller en bas

Re: des restes de soldats découverts à Douaumont

Message par PAT13 le Dim 18 Mar - 9:27

Tu sais malheureusement c'est partout pareil , l'argent , le temps sont un frein aux recherches. Travaillant à une époque (1973) sur de gros chantiers comme la ligne 1 du métro de Marseille qui avait 10 chantiers  en même temps dans différents secteurs de la ville , il n'y avait pas une semaine où nous ne découvrions des "choses plus qu'intéressantes" qui hélas ont été étouffées à cause de trop nombreux arrêts de chantiers pour cause de fouilles et qui à la longue mettaient trop de retard dans l'avancement des travaux . Quand tu penses que c'est un professeur de je ne sais quoi qui en suivant sur l'autoroute un camion de déplais a aperçu une roche avec de magnifiques fougères dessus , qui l'a suivi jusqu'à son lieu de déversement pour ensuite en avertir la presse de sa trouvaille. Cela avait fait du bruit car depuis plus de deux semaines le chantier de Castellane creusait dans ce qui était une forêt fossile de je ne sais plus quelle ère . Voilà cela est un exemple parmi  bien d'autres mais silence , maintenant il y a prescription. C'est pourquoi devant l'enjeu financier trop fort aujourd'hui, les fouilles préventives sont devenues obligatoires avant tous chantiers.
avatar
PAT13
Admin

Masculin Messages : 5106
Points : 5444
Date d'inscription : 05/02/2014
Age : 63
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: des restes de soldats découverts à Douaumont

Message par Le Nain le Dim 18 Mar - 11:02

Ils n'ont pas fini d'en trouver dans le coin. Et puis ce ne sont que des os, l'esprit qui les animait a disparu depuis longtemps. Il reste le souvenir, c'est le plus important. Il suffit de les mettre dans l'ossuaire qui n'en manque pas. D'ailleurs, quand on voit la guignolade du centenaire de la bataille, on se demande à quoi servent les monuments et toutes ces croix alignées. Les Anglais ont plus de tenue dans leurs cérémonials, mais il est vrai qu'ils n'ont pas de valeurs républicaines, mais des traditions. C'est très bien, les traditions.

_________________
Huic superes tu qui superes successor honoris ;
Degener es si degener a laude prioris.

Epitaphe du roi Louis VII.
avatar
Le Nain
Moderateur
Moderateur

Messages : 3827
Points : 3995
Date d'inscription : 18/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: des restes de soldats découverts à Douaumont

Message par LUG13 le Dim 18 Mar - 16:36

Et il en reste encore combien de millier qui ne seront sans doute jamais retrouvés
avatar
LUG13
Chevalier
Chevalier

Masculin Messages : 2042
Points : 2386
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 65
Localisation : Ouest étang de Berre

Revenir en haut Aller en bas

Re: des restes de soldats découverts à Douaumont

Message par olivierh le Dim 18 Mar - 20:25

Pour ceux qui préfèrent les mots : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Je connais un moyen de ne pas vieillir : c'est d'accueillir les années comme elles viennent et avec le sourire... un sourire, c'est toujours jeune
A cœur vaillant rien d'impossible
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
olivierh
Jedi
Jedi

Masculin Messages : 4089
Points : 5103
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 55
Localisation : tahiti

Revenir en haut Aller en bas

Re: des restes de soldats découverts à Douaumont

Message par olivierh le Dim 18 Mar - 20:30

le Figaro, mars 1916 :
En quittant Douaumont
...Un ordre vient: «Evacuez!»

L'attaque, de notre côté, est plus vive, la leur diminue.

Des renforts continuels nous arrivent, calmes, silencieux.

Nous cheminons par groupes de quelques-uns, clopin clopant, remontant vers Fleury où se trouve un poste de secours. Et de les entendre nous lancer leur «Ben, ça n'va pas, vieux!» avec l'accent de leur province, cela nous fait regretter de n'être plus bons à rien.

Un officier, commandant, est avec nous. Blessé à la tête et à la jambe droite, il n'a pas voulu être emporté. Lentement, il s'appuie sur les bras du fougueux sergent L..., de la C.G.T.

«Ah ! les v..., on les aura ! on les aura!»

L... en est à sa troisième blessure, il pleure. Cet homme-là n'a cessé de pleurer depuis Douaumont. Avec précaution, il soutient le commandant et, incapable de raisonner, il ne cesse de répéter: «Ah! les v..., on les aura! on les aura!»

Et le commandant répète: «Oui, on les aura, ces v...-là!»

Et nous tous, nous redisons cette phrase!

Combien de fois l'avons-nous répétée en faisant ce long chemin qui mène à l'ambulance de Fleury:

«On les aura!»

Près de nous, sur la route, les nôtres continuaient d'arriver; et malgré l'enfer de canons, malgré le sang qui couvrait nos pansements, sang qui pour eux était un avertissement, ils avaient le bon mot, la bonne phrase, l'accent du cœur.

Les lueurs multiples nous montraient leurs regards.

Plus de commisération, presque de l'envie s'y lisait chez les jeunes; mais chez ceux qui déjà ont connu l'hôpital, l'œil avait le regard énergique, décidé, haineux, un regard qui signifiait aussi: «On les aura!»

Las, le commandant s'est arrêté. Nous aussi. Un sous-lieutenant près de nous salue; et d'un ton faubourien, mais respectueux, qui prouve les galons gagnés sur le champ de bataille: «Vous en faites pas, mon commandant. Passeront pas!...»

Puis c'est un sourd murmure: «Non, passeront pas!»

Alors, alors nous avons pleuré, pleuré de voir passer ceux qui s'en vont combattre quand nous ne pouvons plus. Pleuré de voir toute la plaine en feu. Verdun qui brûle. Nous avons pleuré notre impuissance, et pourtant notre confiance était absolue, elle l'est plus que jamais: «Ils ne passeront pas!»

La route est longue surtout quant à chaque instant le sifflement d'un obus vous oblige à vous baisser pour éviter les éclats.

Fleury est à cent mètres à peine; mais nous ne pouvons résister, malgré la pluie de mitraille, à la tentation de jeter un dernier coup d'œil sur «là-bas»! Là-bas, c'est sans limite la bataille, c'est l'enfer déchaîné. Ce que nous ne voyons pas sous la voûte de feu qui déchire la nuit, nous le redevinons, nous le revoyons, et maintenant que nous ne combattons plus, la scène est pleine d'horreur. Nous revivons le combat. Le voisin, camarade de toutes heures, tombé sans même un regard. Puis la boucherie. Les membres qui sautaient sous l'action de nos percutants, la chair, le sang qui tombaient presque sur nous, puis nos shrapnells qui fauchaient... les mitrailleuses aussi avec leur ta ta ta ta ta, sec, nos fourchettes au cliquetis joyeux, instruments de mort.

Nous avons revécu cela, pendant ces minutes d'arrêt.

Jamais on ne pourra décrire ces luttes, ces gestes, ces combats, ces actions silencieuses, ces assauts au milieu de hurlements féroces. Ce ran! Oh! ce ran! de l'effort qu'on fait en poussant sa baïonnette.

Un prêtre, l'aumônier de Fleury, alerte, se multipliant, le bonnet de police incliné, est venu près de nous. Comme s'il comprenait, nos pensées, il a conclu:

«Oubliez, venez!» Et par un dédale de sentiers balayés par la mitraille, le prêtre-soldat nous guidait, criant: «Baissez-vous, attention!», signalant la mitraille, mais demeurant droit, fier.

Nous voilà au poste de secours.

Le prêtre devient infirmier. Les majors, les brancardiers, les infirmiers se multiplient.

Là, un peu à l'écart sur une civière, un homme est étendu, qui porte l'uniforme maudit, un Boche; à côté de lui un cadavre sans doute, car l'être ne bouge pas. Cela semble être une vieille, une vieille femme. Ici, dans ces pays évacués depuis longtemps? Le châle pourtant a glissé sur la tête... une tête rasée de soldat boche. Un espion sans doute! Un trou à la tempe.

Là-bas, la mitraille donne toujours; plus près, au sud-ouest, lueur sinistre, les incendies de Verdun éclairent la nuit. Verdun que, même en cendres, vous n'aurez pas.

_________________
Je connais un moyen de ne pas vieillir : c'est d'accueillir les années comme elles viennent et avec le sourire... un sourire, c'est toujours jeune
A cœur vaillant rien d'impossible
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
olivierh
Jedi
Jedi

Masculin Messages : 4089
Points : 5103
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 55
Localisation : tahiti

Revenir en haut Aller en bas

Re: des restes de soldats découverts à Douaumont

Message par olivierh le Dim 18 Mar - 21:09

PAT13 a écrit: C'est pourquoi devant l'enjeu financier trop fort aujourd'hui,  les fouilles préventives sont devenues obligatoires avant tous chantiers.
Cela ne semble pas être le cas à Douaumont. Mais peut être que ce n'est pas de l'histoire...? ou pas encore ? Combien d'années faut-il pour transformer un os en objet archéologique ?

_________________
Je connais un moyen de ne pas vieillir : c'est d'accueillir les années comme elles viennent et avec le sourire... un sourire, c'est toujours jeune
A cœur vaillant rien d'impossible
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
olivierh
Jedi
Jedi

Masculin Messages : 4089
Points : 5103
Date d'inscription : 11/10/2014
Age : 55
Localisation : tahiti

Revenir en haut Aller en bas

Re: des restes de soldats découverts à Douaumont

Message par TYTY le Lun 19 Mar - 16:35

ici en Normandie, nous trouvons encore des squelettes avec restes d uniforme etc. Depuis cinq à six ans les archéologues demandent a intervenir sur ces lieux pour effectuer des fouilles. Avant nous alertons les responsables des cimetières allemand américain etc et ils prenaient en charge les restes avec une enquête pour les identifier. De ce fait les chercheurs en militaria sont considérés comme des pilleurs de patrimoine.( Je me demande si certains de ces archéologues ne sont pas aussi des collectionneur ) Etonnant non comme disait notre regretté Desproge
avatar
TYTY
Page
Page

Masculin Messages : 1812
Points : 2142
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 60
Localisation : 14 vire

Revenir en haut Aller en bas

Re: des restes de soldats découverts à Douaumont

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum